Skip to content

Une histoire de drogues

Un peu bizarre comme nom de page, mais si vous me suivez sur Twitter ou sur Tumblr vous avez du vous apercevoir que j’avais une certaine relation avec les drogues en générale. Bizarrement, je m’intéresse à ce thème depuis des années et pourtant je ne consomme presque pas. Je veux dire que je me suis cantonné à l’alcool, le tabac et le cannabis sans rentrer dans un consommation quotidienne dans tous les cas. J’ai rencontré des sniffeurs, injecteurs, fumeurs, héroïnomanes, cocaïnomanes, consommateurs de RC, buveurs d’alcools avec un petit cocktail de benzo et pourtant je n’ai jamais eu envie de passer le cap. Pourquoi ? Par peur peut-être. Peur d’aimer ces trips, peur de décompenser, peur de mourir tout simplement, enfin les raisons ne sont pas vraiment importantes, je me sens heureux dans ma vie et c’est surement cette raison qui fait que je ne bascule pas.

Je joue beaucoup, je consomme beaucoup, j’aime lire, écouter de la musique et rêver. Toutes ces conditions font que je m’intéresse aux gens en général. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai envie de créer cette page. Une page d’échange, de débat, surtout sur ce sujet si difficile. Difficile par les représentations de chacun, par les opinions de chacun, par le vécu, le travail de chacun. Les débats autour de l’addictions sont si nombreux que cette page sera une poussière dans l’immensité  de ce thème : l’addictologie. Des ponts entre les deux univers que je chéris sont souvent perceptibles et j’espère vous apporter un contenu que la plupart des personnes n’ont pas l’habitude de fréquenter.

Je ne ferai pas l’apologie de la drogue, tout le monde le sait, la drogue c’est mal ! Ok maintenant on va peut-être en parler autrement. Déjà, je ne fais pas de distinction entre les drogues « dures » et « douces », pour moi c’est un ramassis de conneries. Il y a des usages « doux » et des usages « durs ». Le but de cette page est de partager les opinions de chacun dans un débat constructif. Je vais essayer de vous apporter un contenu de qualité. S’il y a troll et jugement de valeur, dommage cela disparaîtra. Allez, je me lance !

Pour commencer, je vous présente un vieux pote : http://www.psychoactif.fr/forum

Cet ami renferme un nombre incroyable d’informations sur les pratiques, les usages, les consommations en général, les débats sur les salles de consommations à moindre risque et encore pleins d’autres sujets. Je mettrai à jour cette page en même temps que le Tumblr qui me sert essentiellement d’historique. Bonne lecture à tous.

PS: Pour information, la photo représente un Papaver somniferum ou un pavot à opium. Il est possible que vous ayez croisé cette plante car même si la culture est interdite, elle n’est pas complètement absente de notre pays. Plusieurs modes de consommations sont possibles et si vous voulez avoir plus d’informations sur cette plante, le wiki de psychoactif est très complet : Pavot à opium. Bien sur la consommation de cette plante est très dangereuse, vous ne saurez jamais précisément les effets sur votre organisme et sur votre psychisme.

—————————————————————–

18/06/2015 – Les Etats-Unis et la drogue

30/12/2014 – Un bon débat sur les internets !

Est-il possible d’arrêter l’héroïne ?

—————————————————————–

12/10/2104 – Un ancien flic revient sur son expérience en tant qu’infiltré pour brigade de stups.

http://www.vice.com/fr/read/neil-woods-quotidien-agent-infiltre-brigade-des-stups-899

—————————————————————–

20/09/2013 – Un article récapitulatif sur le dernier plan gouvernemental en terme d’addictions – http://www.reductiondesrisques.fr/2013/09/20/le-plan-gouvernemental-contre-les-addictions-un-verre-a-moitie-plein-ou-a-moitie-vide/

 

02/07/2013 – Salut tout le monde,

Ce soir la chaîne Arte diffuse un reportage sur le débat entre la drogue et les États-Unis. Les contrées américaines sont connues pour la prohibition (voir le Wikipédia en anglais sur ce sujet  ICI), mais les temps changent et la politique aussi. Ce reportage reviendra surement sur ces années d’interdiction, d’emprisonnement, pour arriver à nos jours où le cannabis thérapeutique commence à faire sa place. Pour ou contre ? Je n’ai pas encore assez de bagages pour me décider, mais il n’est pas possible de nier que ces années de guerre contre la drogue n’ont pas changé grand-chose dans les consommations mondiales.